Image

Réhabiliter une ancienne auberge de jeunesse pour des femmes et des enfants en grande précarité

Je contribue !
5 960 
sur 10 000  collectés
57 jours restants
60 %
  • 39 donateurs
Je contribue !

Partager

« Ce projet d’hébergement social à Marseille est formidable, à l’image de toutes les actions Yes We Camp.
Utiliser une ancienne auberge de jeunesse désaffectée pour la transformer en un lieu d’accueil inconditionnel de femmes et d’enfants vulnérables, au cœur d’un quartier où il fait bon vivre : voilà un projet qui casse les codes et qui impacte positivement le territoire et la vie des citoyens, sans oublier sa capacité à donner réellement aux personnes accompagnées les moyens de prendre en main leur destin.
Par un don, vous contribuez à donner à ces femmes et ces enfants une véritable chance de se reconstruire et de trouver leur place dans la société. »


Cécile Malo, Déléguée générale de la Fondation de France Méditerranée

 

À propos de Yes We Camp

Créée en 2013, Yes We Camp est une association de personnes unies autour d’une seule et même conviction : celle de transformer et d’inventer de nouvelles manières de fabriquer et vivre la ville.  
Que ce soit par l’alimentation, le logement, la solidarité, le soutien aux pratiques artistiques, le chantier participatif… Yes We Camp propose d’opérer ces changements en s’appuyant sur 2 ressources essentielles : les espaces urbains disponibles (immeubles de bureaux, ancien hôpital, parc urbain, friches, ancien couvent) et l’implication des citoyens et citoyennes.

Sa mission est de proposer, à l’échelle locale, une utilisation inventive de ces espaces vacants en les mettant à disposition de tous les habitants du territoire, sur des thématiques diverses : production locale, accueil des plus fragiles, évènements culturels, développement des apprentissages, création artistique, réalisations collectives…

En presque 10 ans, Yes We Camp a pu faire émerger plus de 40 projets, un peu partout en France. Par exemple, avec le projet « Les Grands Voisins » (2015-2020), l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul à Paris a pu accueillir, une fois réaménagé, des personnes sans domicile aux côtés d’artisans, d’associations, de familles, en proposant des activités sportives, culturelles et artistiques.


 

« Sur chaque projet, nous faisons en sorte de mettre en présence des mondes qui d’habitude ne se côtoient pas : univers professionnels variés, milieux sociaux différents, cultures et générations multiples. Cette cohabitation est féconde, porteuse de changements de regard et d’innovation. »
                              Antoine Plane, Directeur général de Yes We Camp

 

Aujourd'hui : Yes We camp se mobilise avec neuf autres associations autour du projet de la réhabilitation de l’Auberge Marseillaise. Cette ancienne auberge de jeunesse a trouvé une seconde vie en se transformant en un lieu de mise à l’abri et d’émancipation pour des femmes et enfants vulnérables, sortant de parcours de vie difficiles. Pour répondre aux nouveaux usages de ce lieu, des travaux sont nécessaires.

Et demain ? Grâce à vous, la Fondation de France va pouvoir financer ces travaux d’aménagement afin d’améliorer les conditions de vie de ces femmes et ces enfants, fuyant pour la plupart des violences conjugales, sexuelles, celles liées à la vie dans la rue ou celles des migrations, qui se trouvent dans une situation de grande précarité. Ce projet permettra, au-delà de leur donner un cadre de vie décent et adapté, de retrouver confiance en elles et de les mobiliser davantage sur leur projet de vie.

Pourquoi est-il important de soutenir ce projet ?

Actuellement, ce sont 70 femmes et enfants qui sont accueillis au sein de l’Auberge Marseillaise. En recherche de repères et de stabilité, ce lieu d’accueil les aide à sortir de l’isolement social dans lequel la rue les a plongés. Il n’y a pas de limite de séjour, chaque femme et enfant réside à l’auberge en fonction de ses besoins.

Ce lieu unique à Marseille, permet de rendre à ces femmes la dignité qu’elles ont souvent perdue, de recréer du lien social, et de les aider à se (ré)insérer dans la société.

Au fil des mois, de nouveaux besoins sont
apparus conduisant les équipes à devoir adapter et repenser l’habitat des femmes, pour :

  • Améliorer leurs conditions de vie en offrant un cadre accueillant, sécurisé et adapté à la vie en collectivité.

  • Leur donner les moyens d’améliorer ce lieu de vie en les accompagnant par des chantiers collectifs et participatifs (choix des règles de vie, programmation d’activités…).
     

« L’Auberge est conçue pour être un lieu participatif, de répit, pour se reconstruire, se relancer. Les femmes élaborent les règles de vie pour les repas, les lessives, le ménage... et nous sommes là pour donner une impulsion pour qu’elles puissent vivre de manière apaisée. Tout le monde doit tenir ce lieu comme si c’était sa maison. »
Jules, coordinateur pour Yes We Camp

                                                                                                      

Notre objectif : 20 000 € sont nécessaires pour soutenir ce projet !

Pour pouvoir accueillir ces femmes et ces enfants dans de bonnes conditions, Yes We Camp doit réaliser des travaux d’amélioration :

  • Transformer l’ancienne salle de réfectoire en un espace collectif d’accueil et d’activités (danse, yoga, ateliers de socio-esthétique, salle de réunion) et en un espace dédié aux jeux des enfants. En partenariat avec l’association Solidarité Femmes 13, cet espace pourra accueillir des ateliers mère-enfant. Cloisons, sol, peinture, électricité, sanitaires : tout doit être remis aux normes pour correspondre aux nouvelles ambitions du lieu.

  •  Aménager et sécuriser les espaces de laverie. Il s'agira de construire du mobilier adapté afin de sécuriser ces espaces (sécurité électrique) et les rendre propres et fonctionnels (espaces de stockage du linge sale pour faciliter l'usage collectif). Il est aussi question de les rafraîchir et d'acheter une deuxième machine à laver et un sèche-linge. 

  • L'amélioration des conditions de vie dans les espaces intimes des femmes et enfants demande de construire du mobilier dans les chambres. Les femmes s’approprient leur espace de vie en étant initiées au bricolage, à la peinture, la décoration…

  • La poursuite de l’aménagement des espaces extérieurs, en construisant :

    • Une cuisine d’extérieur, support pédagogique pour les ateliers autour de l’alimentation, menés en lien avec l’entretien du potager et avec l’ouverture du jardin aux écoles du quartier.

    • Des aménagements paysagers : ombrières, mobilier de jardin co-construit avec les femmes selon leurs besoins, et également des jeux pour enfants.

Autant de chantiers importants qui permettront, grâce à votre soutien, de donner à ce lieu devenu essentiel, ses véritables fonctions d’accueil et d’accompagnement dans un cadre chaleureux et bienveillant.

En soutenant ce projet, vous contribuez par exemple :

  • Avec 20 €, à la réfection des murs d’une chambre de l’Auberge.
  • Avec 50 €, à la réalisation de petit mobilier pour les chambres de l’Auberge (étagères, tables de nuit).
  • Avec 100 €, à l’animation d’un chantier pédagogique pour les résidentes de l’Auberge.
  • Avec 200 €, à l’achat des équipements de la laverie (lave-linge, sèche-linge, étendoirs).

Calendrier 

  • Octobre 2022 : construction du cahier des charges, phasage des chantiers, achat de matériaux
  • Novembre 2022 : Début des travaux d’aménagement
  • Décembre 2022 - Mars 2023 : Transformation de l'ancienne salle de réfectoire en un espace collectif d'accueil et d'activités
  • Février 2023 - Juin 2023 : Aménagement des espaces extérieurs
  • Mars 2023 : Fête des deux ans de l'Auberge


Crédit photo : Yes We Camp